Après trois mois de programmation culturelle, le festival Singapour en France s’achèvera le 30 juin.

A Singapour, dans la Cité-Etat, les célébrations du cinquantenaire de l’indépendance vont bientôt commencer… Pour marquer cet anniversaire, FRANCE CULTURE propose un documentaire sonore en deux parties qui révèle les facettes paradoxales de cette ville, mégapole d’excellence, traversée de fissures et de questionnements…

Villes-Mondes SINGAPOUR, est un documentaire en deux escales de Julien Thèves et Angélique Tibau qui sera diffusé les dimanches 14 et 21 juin, à 15h00 sur FRANCE CULTURE.

 

ESCALE 1 – «  Je suis une ville »

Dimanche 14 juin à 15h00, envolez-vous pour Singapour. Découvrez le miracle économique d’une mégapole au rayonnement mondial, postcoloniale et hypermoderne, multiraciale et tropicale, verdoyante et verticale.

Ville parmi les plus prospères au monde, régulièrement citée en exemple pour ses innovations technologiques ou écologiques, Singapour continue d’attirer les capitaux, les visiteurs et les expatriés (ou immigrés) du monde entier. Entre l’Indonésie et Malaisie, à 1° de l’Equateur, la ville fascine par ses piscines à débordement, sa cuisine nourrie de multiples influences, son architecture toujours plus inventive au cœur d’une nature luxuriante. Anglophone, on y parle aussi le chinois, le malais ou le tamoul… Occidentalisée, mais aussi très asiatique. Minuscule et puissante.

Découvrez cette ville qui ne cesse d’inventer l’avenir…

avec:

– le metteur en scène Ong Keng Sen, présent sur la plupart des scènes mondiales, programmé ce printemps au Palais de Tokyo et au Théâtre de la Ville dans le cadre de Singapour en France,

le réalisateur et metteur en scène Glen Goei, auteur de très nombreuses mises en scène ainsi que de deux long métrages,

les galeristes Carole et Frédéric de Senarclens, propriétaires d’Art Plural, l’une des principales galeries d’art de Singapour,

le cinéaste d’origine indienne Rajendra Gour, auteur du magnifique court métrage Singapore Sunshine,

Mun Wai Lee, danseur (compagnie The Human Expression),

Tan Boon Hui, directeur du festival Singapour en France,

– Angelita Teo, directrice du Musée national de Singapour,

Jean Wee, directrice de la préservation des sites et monuments de Singapour,

Willin Low, chef du restaurant Wild Rocket,

Loh Lik Peng, propriétaire de boutique hôtels,

l’architecte français Yann Follain, de l’agence WY-TO basée à Singapour,

ainsi que des citations du fondateur de la Cité-Etat de Singapour, Lee Kuan Yew, extraites de son autobiographie en deux volumes…

 

ESCALE 2 – «  Nous sommes le futur »

Dimanche 21 juin à 15h00, envolez-vous à nouveau pour Singapour. Singapour est une ville où tout fonctionne. Une ville qui a tout : le meilleur aéroport du monde, les meilleures écoles, les meilleurs hôpitaux… Une ville au skyline parfait, à l’efficacité reconnue dans le monde entier. Mais Lee Kuan Yew, le père de la nation, est mort – et Singapour entre dans une nouvelle ère.

Malgré la prospérité, les interrogations sont nombreuses. La démocratie reste à parfaire, et l’égalité entre les communautés à améliorer. A Singapour, beaucoup de travailleurs indiens vivent à la lisière du miracle, dans des dortoirs de la périphérie. Ce sont eux qui construisent la ville, où tout change tout le temps, où l’on n’hésite pas à détruire pour rebâtir.

Demain, Singapour sera différent, porté par une nouvelle génération.

La société multiculturelle, si souvent citée en exemple, est infusée par la réflexion et la créativité de nombreuses personnalités des arts et de la culture, à qui ce documentaire donne la parole…

avec:

– le poète et activiste Cyril Wong, lauréat du Singapore Literature Prize,
– l
e cinéaste Eric Khoo, réalisateur notamment de Be With Me (Cannes, 2002),

le jeune cinéaste Boo Junfeng, sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes en 2010 pour son film Sandcastle,

l’artiste sonore Bani Haykal,

le chanteur Charlie Lim,

le DJ Jeremy Boon, résident à Zouk, le club légendaire de Singapour,

les musiciens du T’ang Quartet,

le metteur en scène d’origine peranakan Alvin Tan,

le galeriste indépendant Jason Wee (Grey Projects),

l’artiste française Andrée Weschler, installée à Singapour depuis plus de vingt ans,

ainsi que la curatrice indépendante basée à Singapour Silke Schmickl, auteur de l’exposition Singapour Mon Amour (jusqu’au 12 juillet au Point Ephémère à Paris).