Signature d’un accord de collaboration scientifique entre le Laboratoire Glyco-MEV de l’Université de Rouen, l’Institut de recherche Bioprocessing Technology Institute (BTI) de A*STAR, et la société américaine Agilent Technologies.

 

Le 14 mai 2013 a été signé à la présidence de l’Université de Rouen un accord de collaboration tripartite entre le géant américain Agilent Technologies, le Bioprocessing Technology Institute (BTI) de A*STAR et le Laboratoire Glyco-MEV de l’Université de Rouen.

Les médicaments dits de « nouvelle génération » ou encore « biomédicaments » sont des molécules dédiées à la thérapie humaine pour prévenir ou guérir diverses pathologies sévères affectant des millions de personnes chaque année (cancers, rhumatismes par exemple). Ces médicaments sont produits par bioprocédés en utilisant des cellules vivantes comme usine de production. Contrairement aux petites molécules médicamenteuses, les biomédicaments produits par des cellules vivantes sont généralement plus hétérogènes en structure, notamment en termes de glycosylation (chaines adjacentes de glycanes). Les sucres (glycanes) sont connus pour prolonger la demi-vie des médicaments biologiques, ce qui permet de réduire la fréquence et le dosage des médicaments administrés aux patients humains. En dépit des preuves croissantes suggérant l’effet des glycanes sur l’efficacité des médicaments, l’analyse des structures de sucre reste une tâche difficile en raison des limites méthodologiques.

Ce nouveau marché des biomédicaments est en constante progression, avec une projection de croissance de plus de 15% pour les années à venir. Les besoins futurs sont considérables, et de nouveaux systèmes cellulaires de production sont actuellement en cours de développement pour faire face à cette demande.

Dans ce contexte en plein essor, le laboratoire Glyco-MEV de l’Université de Rouen a signé un contrat de collaboration avec l’institut BTI de Singapour afin d’unir leurs forces pour développer des techniques d’analyse visant à assurer l’efficacité et l’innocuité de ces biomédicaments. En effet, l’institut BTI œuvre actuellement au développement de méthodes de production de ces molécules dans des cellules animales, alors que le laboratoire Glyco-MEV est spécialisé dans la production de ces biomédicaments dans des systèmes végétaux.

La société américaine Agilent Technologies commercialise, quant à elle, des équipements analytiques de haute performance pour la chimie, les sciences de la vie, le diagnostic, l’électronique et la communication. Au travers de ce partenariat stratégique, Agilent Technologies apporte son soutien technologique pour développer, en collaboration avec les partenaires publics, de nouvelles méthodologies adaptées à l’analyse de ces biomolécules. Par cet accord, le laboratoire Glyco-MEV devient le centre de référence en glycobiologie à l’échelle nationale et européenne pour le géant américain, et l’institut singapourien son référentiel pour l’Asie du Sud-Est. Cette labellisation renforce le positionnement et le rayonnement international de l’Université de Rouen dans le développement de technologie de pointe pour l’analyse des biomédicaments de demain.

Cette collaboration a été préalablement initiée par le Dr Muriel BARDOR, Maître de Conférences à l’UR, lors de son détachement à Singapour auprès de BTI de 2010 à 2012. Le programme de collaboration “GlycoTOOLS – Development of analytical tools for characterizing protein glycosylation” proposé par Dr Muriel BARDOR pour l’UR et par le Dr Peiqing ZHANG pour le BTI, a été financé par l’IF de Singapour dans le cadre du programme PHC Merlion 2011.

Les perspectives de ce domaine d’activité, ainsi que la volonté des partenaires académiques de renforcer leur collaboration, devraient rapidement conduire à la création d’un Laboratoire International Associé (LIA).