Le Professeur Rachid Yazami, directeur de recherche au CNRS et Professeur à la Nanyang Technological University (NTU) de Singapour, reçoit cette année le prix Draper avec les Japonais Akira Yoshino et Yoshio Nishi et l’Américain John Goodenough. Ce prix, considéré comme le prix Nobel de l’ingénierie,  est remis pour la première fois à un résident Singapourien. Chaque année, le prix Draper récompense des ingénieur-chercheurs de talent pour leur contribution dans un domaine spécifique. Le domaine des batteries lithium était choisi cette année.

Cette prestigieuse distinction décernée par la National Academy of Engineering (NAE) des États-Unis est accompagnée d’un prix de 500 000 US$.

Durant sa thèse, Rachid Yazami fût le premier scientifique à réussir à intercaler du lithium dans du graphite de façon réversible. Une  nouvelle génération d’anode a ainsi été créée, ce qui a amené à la création des batteries lithium rechargeables. Le travail de Rachid Yazami, combiné à la cathode mise au point par John Goodenough, a permis à Akira Yoshino de réaliser un prototype de batterie lithium-ion. Cette technologie fût ensuite lancée sur le marché par Yoshio Nishi en 1991 et s’imposa comme un standard.

Aujourd’hui, les batteries lithium-ion sont présentes dans la quasi-totalité des appareils électroniques portables. Les avantages principaux de ces batteries sont leur faible autodécharge et leur haute densité d’énergie.

Rachid Yazami et les trois autres scientifiques nominés cette année sont donc les inventeurs de la batterie lithium-ion, qui représente un marché toujours croissant de plus de 15 milliards de dollars US chaque année.

 

Pour en savoir plus : http://www.nae.edu/