La France n’est pas en panne d’innovation !  D’après le classement des pays les plus innovants, établi par l’agence Thomson-Reuters en octobre 2013, les tricolores se placent en troisième position.

 

En effet, la France arrive en troisième position du classement après les États-Unis et le Japon. Coté français, on retrouve dans ce classement neuf entreprises (Alcatel-Lucent, Arkema, EADS, L’Oréal, Michelin, Saint-Gobain, Thales, Safran et Valeo) et trois organismes de recherche (Commissariat à l’Énergie Atomique et aux énergies alternatives – CEA, Centre National de la recherche scientifique – CNRS, et IFP Énergies Nouvelles). L’Hexagone est donc le pays le plus innovant d’Europe, loin devant les autres.

 

Derrière les grandes entreprises citées, le tissu industriel français est aussi constitué de nombreuses petites et moyennes entreprises également très innovantes.

 

La politique d’innovation nationale passe notamment par le Crédit d’Impôt Recherche, une aide fiscale qui permet de diminuer les impôts des entreprises qui mènent une activité de recherche et développement.

Les sociétés et organismes français ont consacré en 2012 un budget de 38 milliards d’Euros dans la recherche et déposé plus de 12.000 brevets selon l’Office Européen des Brevets.

 

Un des grands défis actuels est de réussir la transition énergétique, et cela passe également par l’innovation. Dans le domaine de l’énergie, les innovations sont également encouragées par le gouvernement français. En septembre 2013, il a lancé 34 plans de «reconquête industrielle». D’après le cabinet McKinsey, la totalité de ces projets représente un potentiel de 480 000 emplois dans les dix ans à venir et plus de 45 milliards d’euros de valeur ajoutée. De quoi dynamiser encore la capacité d’innovation de l’Hexagone.