Si on avait la possibilité de repartir de zéro, à l’intérieur de huit mètres par dix, on ferait comment? Germinal met en scène quatre individus qui envisagent le plateau de théâtre comme un espace vierge dans lequel tout est à faire. De cet espace, ils font émerger un système. En étant candide, on dirait : un monde. L’observer se déployer nous donne l’occasion de voir se construire une nouvelle histoire du langage, des savoirs, et des structures sociétales.

Dans Germinal, on est témoins de la naissance d’une civilisation, dont le territoire est le plateau de théâtre, et dont les habitants sont des comédiens. Leurs besoins, leurs capacités, leurs désirs sont limités : bâtir une société qui n’existera que le temps de la représentation. La pièce est aussi, à cet égard, une histoire du théâtre, qui part de ses archaïsmes (la pantomime, notamment) pour arriver à une expression plus contemporaine, en explorant de nombreux registres d’expression.

Ce sont autant de prétextes pour construire des modalités de relation parfois aberrantes entre ces quatre individus qui découvrent le vivre ensemble tout en le réinventant.

Dans cette pièce auto-générative, on tente de comprendre si la stabilité quantique, ça vaut vraiment la peine. On essaie de savoir si il y a un minimum ontologique légal. On range le monde selon de nouvelles catégories. On classe tout. On casse tout. Mais avec solennité, application et bonhomie.

Cette pièce est présentée dans le cadre du Singapore International Festival of Arts et soutenue par l’Institut Français Singapour

Dates: 31 août, 1 et 2 septembre 2017

Horaires: 20h

Lieu: SOTA Drame Theatre

En Français avec des surtitres anglais

Produit par l’amicale de production.

Réservez vos billets ici